Dites-moi comment vous vivez, je vous dirais comment méditer…

Dites-moi comment vous vivez,
je vous dirais comment méditer…

Plusieurs fois dans ce blogue j’ai insisté sur les différentes utilisations de la méditation suivant les cas que vous pouvez rencontrer, la santé par exemple.

Le climat et la méditation

C’est peut-être la première fois que quelqu’un va vous parler de la méditation suivant le lieu où vous habitez et donc du climat.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais toutes les méditations, et principalement en position assise, ont pour origine des régions au climat très chaud. Il n’existe aucune référence de méditation en position du Lotus venant de la Scandinavie par exemple. C’est normal puisque la méditation dépend du climat et elle répond aux besoins géographiques.

Il est compréhensible qu’une position assise sans bouger dans une région très froide soit plus difficile à tenir que la méditation sous un arbre dans une région chaude. Surtout à l’époque où le chauffage n’existait pas.

IL y a donc un aspect climatique, et cet aspect climatique a une influence sur la personnalité d’hommes et de femmes d’une région.

Ce n’est pas un cliché d’affirmer que certains peuples réagissent d’une telle façon, que les pays du Nord sont plus actifs que les pays du Sud, etc.

Un exemple, on fait plus la sieste dans les pays chauds que les pays du Nord et justement la méditation vient des pays de régions plutôt élevées en températures.

Ce n’est pas un hasard c’est système de régulation du corps, les régions où il fait chaud sont des régions plus Yang que les régions plus au nord donc pour rétablir cet équilibre naturel dans le Sud on pratique plus facilement la méditation avec une posture assise qui est plutôt Yin.

La personnalité climatique

Je vis en Normandie, où la plupart des gens s’endormiraient au volant, il est très rare qu’un Normand dépasse le 70 sur une route limitée à 80. Et souvent, cela ne dépasse pas le 50 sur une départementale, alors quand on a été comme moi Parisien, c’est un travail sur soi de chaque instant pour garder son calme

Je remarque une nette différence lorsque je vais sur la Côte d’Azur, même si je roule à 90 sur une route limitée à 80, je me fais dépasser en permanence, c’est alors moi l’escargot. Il en est de même en Espagne ou en Italie, des pays où ils ont la réputation d’être des « sangs chauds ».

Méditation: la culture de votre peuple

Il faut aussi prendre en compte l’histoire et la culture du peuple, les pays latins ont cette réputation d’être très yang, de partir au quart de tour, contrairement aux peuples scandinaves, plus posés, moins sanguins.

Alors que les pays d’Afrique centrale, malgré la chaleur, ils sont plus posés, car ils ont réussi à garder un équilibre.

Méditation rurale ou urbaine?

Il y a aussi un autre paramètre, les gens qui habitent les grandes villes dans le monde sont beaucoup plus yang que les habitants de la campagne qui sont plus patients. C’est normal, ils sont moins en contact avec la nature, la terre qui est Yin, ils sont plus souvent en contact avec la chaleur qu’émet une ville et la pollution qui est très yang.

Donc plus vous avez un mode de vie très « chaud », très actif… Il faudrait apprendre à méditer. Le candidat idéal est d’habiter dans une grande ville et en plus dans un pays très chaud avec un haut niveau de pollution. De plus dans ces pays, on est plus susceptible de faire des AVC puisque le yang monte plus facilement à la tête. Avec la méditation, vous faites redescendre ce risque en ajoutant du yin à votre excès de yang.

Méditation active ou passive

Dans un climat tempéré comme en France, on peut pratiquer la méditation active en marchant. Mon prof de Tai Chi me dit souvent que le jardinage est idéal comme méditation et comme Qi Gong. Il suffit juste de s’occuper un peu plus de sa respiration pour que le souffle se diffuse plus harmonieusement dans le corps et non seulement vous faites pousser des légumes ou des fleurs, tout en étant un excellent exercice de méditation, c’est excellent comme exercice physique et vous êtes aussi en contact avec la terre très yin.

Avec ce genre d’activité, vous n’avez pas forcément besoin de méditer sur un coussin, encore faut-il avoir un jardin. D’ailleurs, les grandes villes commencent à avoir conscience des bienfaits du jardinage, puisque il y a de plus en plus de jardin de ville que vous pouvez louer et en plus cela permet de manger de meilleure qualité.

Rétablir l’équilibre Yin et Yang

Les pays occidentaux sont en général en excès yang, voilà pourquoi  cet article insiste sur le rétablissement d’un équilibre avec des activités plus yin.

Mais l’excès de yin existe aussi, ce sont les gens manquant d’énergie, plutôt paresseux, qui ne commencent jamais rien, tout est une excuse pour éviter le démarrage d’une activité. Dans ce cas, évidemment, l’activité physique est plus indiquée que la méditation assise  qui accentuera la paresse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares