Statistiques : Mourir le jour de son anniversaire…

naissance et décès le même jour

Statistiques : Mourir le jour de son anniversaire…

Je sais que ce n’est pas spécialement joyeux, mais il y a des statistiques qui nous rappellent que le monde est étrange. Je ne suis pas un fan de statistiques, car certaines ne signifie pas grand-chose, alors que d’autres peuvent aboutir à des questions philosophiques ou métaphysiques.

C’est certainement le cas ici. Personnellement, j’avais remarqué que certains cas autour de moi mourraient autour de son anniversaire. ; Par exemple, mon père est mort 1er janvier et son anniversaire était le 28 janvier, il est donc mort le même mois que son anniversaire.

Le jour de l’anniversaire

Mais il y en a qui ont été plus loin, les scientifiques surtout, je ne sais pas ce qui les poussait à étudier ce genre de corrélation et à quoi cela va servir concrètement sauf donner du crédit qu’on ne meurt pas par hasard…

Examiner la relation entre le jour de la mort et le jour de la naissance. Déterminer si l’hypothèse de «report du décès» ou l’hypothèse de «réaction d’anniversaire» est plus appropriée.

L’analyse suisse a porté les mortalités de 1969 à 2008. Les décès de moins de un an ont été exclus de l’analyse. Les séries chronologiques des fréquences des décès ont été basées sur les différences entre le jour du décès et le jour de la naissance.

Il y a un excès que l’on peut qualifier d’énormes, 13,8% de personnes mortes le jour de leur anniversaire. Les causes sont principalement liées aux maladies cardiovasculaires et cérébro-vasculaires.  Et il y a plus de femmes que d’hommes qui décident de mourir le jour de leur anniversaire ainsi que de suicides et d’accidents. Chez les hommes, il y a une augmentation de chute conduisant aux décès le jour de leur anniversaire, Alors est ce qu’il y a une cause métaphysique ou le jour de leur anniversaire, ils font plus les « fous »…

D’après ce qu’ils ont donc constaté, les gens ne s’accrochent pas plus pour mourir le jour de leur anniversaire, quelque chose les tue plus fréquemment le jour de leur anniversaire.

Une autre statistique plus élargie

Il existe une autre statistique française, mais cette fois plus élargie à 30 jours aux alentours de l’anniversaire donc mon père aurait été inclus dans la statistique. C’est Didier Castille, que j’ai connu, qui a effectué la statistique puisque c’est son métier, et de plus il a étudié l’astrologie.

L’étude porte sur 10 081 752 décès survenus entre 1979 et 1997. Donc, une étude énorme qui ne laisse aucune ambiguïté, les personnes meurent plus souvent proches de leur date d’anniversaire.

Pour l’instant, il n’a y que des suppositions sur ces statistiques, par exemple, les gens prennent plus de risques aux alentours de leurs anniversaires, mais c’est tout ce que l’on a à se mettre sous la dent. Et si l’explication était plus métaphysique… Donc faites attention à l’approche de votre année de plus…

Source

Source

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares